•  

     

    Nikolaï Efimovich Rachkov 1825-1895

      

    Nikolaï Efimovich Rachkov est un peintre russe né en 1825 dans la province de Nijni Novgorod.

    Son père, professeur d'art, a très certainement exercé une influence sur le développement artistique de son fils.

    Nikolai Efimovich Rachkov  Nijni Novgorod, 1825 - Moscou, 1895.jpg

    En 1838, Nikolaï suit les cours de l'école de peinture "Alexander Stupin" (1776-1861) d'Arzamas. Cette école, fort réputée à l'époque, fut fréquentée par de nombreux peintres célèbres, dont Vassili Perov (1834-1882).

    En 1844, Rachkov expose à l'académie des Beaux-Arts. Remarqué pour ses portraits féminins et des scènes de genre de la vie quotidienne, il reçoit une médaille d'argent.

    Portrait d'une jeune femme 1866   Musée régional des Beaux-Arts  M.A. Vrubel, Omsk, Russie.jpg

    "Portrait d'une jeune femme" 1866

    Musée régional des Beaux-Arts M.A. Vrubel, Omsk, Russie.

    En 1845, il participe à l'exposition organisée par "Arzamskaya Art School", école où il a étudié. Il y présente "Portrait d'un gitan".

    En 1846, il devient professeur à l'école d'art d'Arzamas.

    Nikolai Efimovich Rachkov (1825-1895).jpg

     

    En 1860, il s'installe et travaille à Moscou où il dessine des caricatures et des dessins satiriques pour des journaux, notamment pour le journal "Iskra".

    Devenu très populaire dans les années 1870-80, il peint de nombreux portraits de femmes et d'enfants.

    Nikolai Efimovich Rachkov Petite vendeuse de fleurs  1869   Huile sur toile 76,5 x 63,5 cm Collection privée.jpg

    "Petite vendeuse de fleurs" 1869

    Huile sur toile 76,5 x 63,5 cm Collection privée.

    En 1878, il participe à l'exposition "Bogadelenka" et, la même année, à l'Exposition Universelle de Paris.

     

     

    Plusieurs fois distinguées et médaillées par l'Académie Impériale des Arts,

     

    ses peintures sont acquises par de célébres collectionneurs

    tels Pavel Tretyakov et Kozma Soldatenkov.

     

    La Porte 1871  Huile sur toile  57,7 x 37, 7 cm.jpg

    "La Porte" 1871 Huile sur toile 57,7 x 37,7 cm.

    Outre des collections privées son travail figure dans de nombreux musées russes et dans la galerie d'Etat Tretiakov de Moscou.

    Paysan russe  Collection privée.jpg

    "Paysan russe" Collection privée

    Nikolaï Efimovitch Rachkov est décédé à Moscou en 1895.

    Portrait de jeune fille  Huile sur toile 38 x 28 cm Tuganov Art Museum of the North Ossetian..jpg

    "Portrait de jeune fille"

    Huile sur toile 38 x 28 cm Tuganov Art Museum of the North Ossetian.

    Nikolaï Efimovitch Rachkov fut un grand maître russe du portrait au 19ème siècle. Extrêmement populaire tant à Saint-Pétersbourg qu'à Moscou

    dans les années 1870-1880,

     

    il reste particulièrement célèbre pour ses gracieux portraits de femmes et d'enfants empreints de charme et de simplicité.

    Jeune ukrainienne Huile sur toile 55,5 x 41,5 cm  Musée historique régional, Chernigov, Ukraine.jpg

    "Jeune ukrainienne"

    Huile sur toile 55,5 x 41,5 cm Musée historique régional, Chernigov, Ukraine

     

     

     

     

     

    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

      

       L'inconnue (1883)

     

     

    Ivan Nikolaïevitch Kramskoï (en russe : Иван Николаевич Крамской), né le 27 mai du calendrier julien/8 juin 1837 à Ostrogojsk (oblast de Voronej)

      

    Portrait of the Artist Alexander Sokolov - Ivan Kramskoy

      

     

     

     

     

     

       Иван Крамской. 
 Портрет художника К.А.Савицкого. 
 Ivan Kramskoy. 
 Portrait of the Artist Konstantin Savitsky.

    et mort le 24 mars du calendrier julien/5 avril 1887

    à Saint-Pétersbourg,

     

     

     

    était un peintre et critique d'art russe, ainsi qu'une très importante figure intellectuelle des années 1860-1880, chef de file du mouvement de l'art démocratique russe (Peredvijniki).

     

       Portrait d'Ivan Chichkine (1873)

     

     

      

      

      

    Biographie

    Issu d'une famille de petite bourgeoisie, il étudia de 1857 à 1863 à l'Académie impériale des beaux-arts de Saint-Pétersbourg.

     

     

     Portrait of the Artist Nikolay Bogoliubov - Ivan Kramskoy

     

     

     

     

     

     

     

    Il réagit contre l'art académique, et fut l'initiateur de la "révolte des quatorze" qui se termina par l'expulsion des élèves qui y avaient participé,

    lesquels se réunirent plus tard en un groupe appelé l'Artel des Artistes (en).

     

     Иван Крамской. 
 Портрет писателя Льва Николаевича Толстого. 
 Ivan Kramskoy. 
 Portrait of Leo Tolstoy.

      

    Léon TOLSTOI,

      

     

     

      Christ dans le désert (1872)

     

    Sous l'influence des idées révolutionnaires des démocrates russes, Kramskoï avait une haute vision du rôle moral de l'artiste, dans la lignée humaniste

    d'Alexandre Ivanov.

     

     

     

    Il fut l'un des principaux fondateurs du mouvement Peredvijniki.

     

     

     

     

     

    Il peignit les portraits des plus célèbres artistes de son temps (Léon Tolstoï, 1873 ; Ivan Chichkine, 1873 ; Pavel Tretiakov, 1876...)

     

     

    dans lesquels la simplicité de la composition et la clarté de la représentation accentue la profondeur psychologique.

     

     

     

     

     

    Ses idées démocratiques éclatent dans ses portraits de paysans, qui sont comme à la gloire du peuple.

     

     

     

      

    La plupart de ses tableaux sont aujourd'hui conservés à la Galerie Tretiakov, et notamment le Christ dans le désert de 1872, peut-être son œuvre la plus importante.

     

     

    A Portrait of the Poet Nikolai Nekrasov Writing The Last Songs Ivan Kramskoi 1877

     

      Иван Крамской. Книги одолели. 
 Ivan Kramskoy. Books Got Her.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Maria Feodorovna of Russia  

    PORTRAITISTE de la FAMILLE IMPERIALE RUSSE,

    Famille ROMANOV 

     

     

     EMPEREUR ALEXANDRE III

     

     

     

     

    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

    Rafal OLBINSKI est un célèbre illustrateur,

    peintre surréaliste et designer polonais, né en 1945.

    Emigré aux Etats-Unis en 1981, son oeuvre est principalement

    consacrée à des détournements des tableaux de Magritte,

    des effets d'optique et des tableaux en trompe-l'oeil.

    Il est professeur à la School of Visual Arts in New York depuis 1985

    et son oeuvre a été acquise par de nombreuses

    grandes galeries et musées à travers le monde.

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

     

      

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

    Rafal OLBINSKI

     

     

     

     

     

    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Vassilii Sourikov, La boyarina Morozova, 1887

    surikov_morozova1[1].jpg
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

      Ivan Ivanovitch Chichkine (en russe : Иван Иванович Шишкин) né le 25 janvier 1832 à Ielabouga et mort

    le 20 mars 1898 à Saint-Pétersbourg, est un peintre russe du XIXe siècle.

      

    Peintre russe du 19ème, Ivan Chichkine est un maître dans l'art de peindre les paysages.

     

     

      

    Swiss landscape, 1866 by Ivan Ivanovich Shishkin (1832-1898, Russia)

     

     

    Ses tableaux d'un réalisme rare, représentent la nature brute et sauvage de son pays natal.

     

     Le peintre russe Ivan Chichkine (1832-1898)

     

     
     
     
     
     
     
    "Ivan Chichkine, le chantre de la forêt russe, est un des meilleurs paysagistes que la Russie ait jamais connu.  

    Après avoir passé son enfance dans les régions sauvages de l'Oural et de la Volga, il étudia à l'École de Peinture, Sculpture et Architecture de Moscou pendant quatre années, puis à

    l'Académie impériale des Arts de Saint-Pétersbourg de 1856 à 1860, dont il sortit avec les plus grands honneurs et une médaille d'or. Cinq ans plus tard, Chichkine devint lui-même membre de cette Académie, puis professeur.

      

    Il était par ailleurs professeur à l'École supérieure des Arts, spécialisé dans les paysages.

    C'est d'ailleurs pour ses œuvres de paysages frappant de réalisme et pour sa technique irréprochable qu'il est le plus connu.

      

    Ivan IVANOVITCH CHICHKINE

     

    Pendant un certain temps, Chichkine vécut et travailla auprès du peintre Rudolf Koller à Zurich, en Suisse, puis en Allemagne, et se perfectionna de 1864 à 1865 à l'Académie des Beaux-arts de Düsseldorf.

     

    Ivan IVANOVITCH CHICHKINE

      

      

    À son retour à Saint-Pétersbourg, il devint membre du mouvement des Ambulants et fonda en 1871 la Société des aquarellistes russes. Il prit aussi part à de nombreuses expositions en Russie et à l'étranger, aux Expositions universelles de Paris en 1867 et 1878, et de Vienne 1873.

      

    La technique de peinture de Chichkine est fondée sur une étude analytique de la nature et il faisait des recherches approfondies sur tous ses sujets.

      

    Ivan IVANOVITCH CHICHKINE

     

     

    Il est célèbre pour ses paysages, mais c'est aussi un excellent dessinateur et graveur.

      

    Il est enterré au cimetière Tikhvine de Saint-Pétersbourg.

      

      
    Ivan IVANOVITCH CHICHKINE
      
      
      
    Ses œuvres illustrent le développement du courant réaliste dans la deuxième moitié du XIXe siècle.
     
     
     
     
     
      
    Bien peu de peintres ont été aussi universellement reconnus et aimés du peuple russe. Les expositions de ses œuvres ont toujours attiré l'attention de milliers de visiteurs.
     
    Ses tableaux furent reproduits dans de nombreuses revues, ainsi que dans les ABC scolaires, et ses dessins copiés à l'eau-forte.
      

    Ivan IVANOVITCH CHICHKINE

      
      
    "Nous ne connaissons aucun autre peintre qui puisse rivaliser avec Chichkine en ce qui concerne la précision du dessin et la tendresse avec laquelle il représentait les paysages russes, si chers à nos coeurs.
     
     
     
     
      
      
    Pour ce qui est de la forêt russe, Chichkine n'a pas d'égal dans sa représentation", écrivait un des contemporains du peintre.
     
     
    En effet, la forêt est le thème préféré de Chichkine, son élément. Personne d'autre que lui n'a su reproduire avec une telle exactitude, avec tant de passion et d'admiration la beauté des bois de pins, leur fraîcheur, la pénombre qui y règne,
     
     
    la majesté des arbres que Chichkine connaissait jusqu'aux plus menus détails.
     
     
     
    Il fut surnommé le "géant de la forêt russe" ce qui s'accordait parfaitement avec son aspect physique.   Grand, fort et bien bâti, de caractère ferme et franc, il ressemblait à un génie de forêt.     Sa jovialité et sa cordialité, son caractère ouvert attiraient les gens vers lui. Chichkine, aimait passionnément la vie qui l'entourait, son pays natal : "Mon mot d'ordre ?", écrivait-il,   "Vive la Russie (Je suis Russe)!".
     
    (Irina Chouvalova, "Ivan Chichkine, peintre de la forêt russe")
     
     

    IVAN CHICHKINE ( 1832 – 1898 ): BRUYÈRE

     

    C'est sans conteste mon peintre préféré, ses tableaux inspirent le respect et communiquent cet amour que Chichkine portait à la nature russe, nature qui mérite de s'attarder quelques instants et de se délecter de son exceptionnelle richesse...

     

     

     

    Ivan Ivanovitch Chichkine (en russe : Иван Иванович Шишкин) né le 13/25 janvier 1832 à Ielabouga et mort le 8/20 mars 1898 à Saint-Pétersbourg, est un peintre russe du XIXe siècle.

     

     

     

    Biographie

    Après avoir passé son enfance dans les régions sauvages de l'Oural et de la Volga, il étudia à l'École de Peinture, Sculpture et Architecture de Moscou pendant quatre années,

    puis à l'Académie impériale des Arts de Saint-Pétersbourg de 1856 à 1860, dont il sortit avec les plus grands honneurs et une médaille d'or.

     

     

     

     

     

     

     

    Herbage by Ivan Ivanovich Shishkin (1832-1898, Russia)

     

     

      

    Cinq ans plus tard, Chichkine devint lui-même membre de cette Académie,

    puis professeur.

     

     

    Ivan IVANOVITCH CHICHKINE

     

      

    Il était par ailleurs professeur à l'École supérieure des Arts,

    spécialisé dans les paysages.

     

     

     

     

     

    C'est d'ailleurs pour ses œuvres de paysages frappant de réalisme et pour sa technique irréprochable qu'il est le plus connu.

     

     

     

     

      

    Pendant un certain temps, Chichkine vécut et travailla auprès

    du peintre Rudolf Koller à Zurich, en Suisse, puis en Allemagne,

    et se perfectionna de 1864 à 1865 à l'Académie des Beaux-arts de Düsseldorf.

     

     

     

     

     

    À son retour à Saint-Pétersbourg, il devint membre du mouvement des Ambulants et fonda en 1871 la Société des aquarellistes russes.

     

     

     

      

      

    Il prit aussi part à de nombreuses expositions en Russie et à l'étranger, aux Expositions universelles de Paris en 1867 et 1878, et de Vienne 1873.

     

     

    La technique de peinture de Chichkine est fondée sur une étude analytique de la nature et il faisait des recherches approfondies sur tous ses sujets.

     

     

    Il est célèbre pour ses paysages, mais c'est aussi un excellent dessinateur et graveur.

      

    Il est enterré au cimetière Tikhvine de Saint-Pétersbourg.

     

     

     

     

     

      

    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    KonstantinMakovsky-io

    ILYA REPIN

     

    Ilia Iefimovitch Repine (en russe : Илья́ Ефи́мович Ре́пин, en ukrainien : Ілля Юхимович Рєпін, Illia Ioukhymovytch Riepine), né à Tchougouïev, près de Kharkov, aujourd'hui en Ukraine, le 24 juillet/ 5 août 1844. et décédé le 29 septembre 1930 à Kuokkala (Finlande), est l'un des principaux peintres et sculpteurs russes du mouvement artistique Ambulants.

     

    flower5 

     

    Ses œuvres réalistes expriment souvent une critique cinglante de l'ordre social.

     

    Fichier:Nicolas II of Russia by Iliya Repin.jpg

    Star NICOLAS II

     

    Sa vie et son œuvre

    Son père était officier. En 1866, il part pour Saint-Pétersbourg où il étudie à l'Académie impériale des beaux-arts.

      

      

    Répine séjourne en Italie et à Paris, grâce à une bourse attribuée par l'Académie, de 1873 à 1876.

     

    by Ilya Repin

     

    Il pеint des paysans,

    A Shy Peasant - Ilya Repin - WikiPaintings.org

     

     

    A Peasant with an Evil Eye, 1877  Ilya Repin

    A Peasant with an Evil Eye, 1877 Ilya Repin

     

    Ilya Repin - portrait of a peasant

    Ilya Repin - portrait of a peasant

     

    A Shy Peasant - Ilya Repin - WikiPaintings.org

     

    A Shy Peasant - Ilya Repin

     

     

     

     

     

    Ilya Repin

     

     

      

    des poissonnières

      

      

      

      

    et des scènes de la vie marchande.

     

    Fichier:Tenisheva by Repin.jpg

    La princesse Tenicheva (1896)

     

    Répine rejoint l'association des peintres ambulants (Société des Expositions Artistiques Ambulantes) en 1878. À partir de 1882 il vit à Saint-Pétersbourg mais fait de nombreux voyages à l'étranger.

     

    Fichier:Andreyev by Repin.jpg

    Portrait de l'écrivain Leonid Andreïev (1904)

     

    Inspiré par les portraits de Rembrandt représentant des vieillards, il immortalise nombre de ses compatriotes les plus célèbres,

      

      

    tels que Léon Tolstoï, Mendeleïev, Pobedonostsev, et Moussorgski.

     

     

     

    Fichier:Ilya Efimovich Repin (1844-1930) - Portrait of Leo Tolstoy (1887).jpg

     

    Lev Tolstoi

     

    En 1903, il est chargé par le gouvernement russe de réaliser son œuvre la plus grandiose, une toile de 400 x 877 cm représentant la Session protocolaire du Conseil d'État pour marquer son centenaire le 7 mai 1901.

    Leo Tolstoy and Ilya Repin

    Leo Tolstoy and Ilya Repin

     

     

     

    Fichier:RepinMussorgsky.jpg

    Moussorgski (1881)
    Portrait peint quelques jours avant la mort du musicien.

     

    Après la Révolution de 1917, son lieu de résidence, les Pénates, à Kuokkala, situé au nord de Saint-Pétersbourg, est incorporé à la Finlande.

     

    Russian painter Ilya Repin and his daughter Vera in winter 1914-15.

     

    Il est invité par Lénine à revenir en Russie, mais il est trop vieux pour entreprendre le voyage.

      

    Il ne revient en Russie que sur les supplications du ministre de l'éducation de l'Union Soviétique en 1926.

     

    Il meurt à Kuokkala, en Finlande (aujourd'hui russe :

      

    Repino, oblast de Leningrad) en 1930.

     

     

     

    Fichier:Ilya Repin - Dragonfly. Painter's daughter portrait - Google Art Project.jpg

    Fille du Peintre

     

    Les peintures les plus célèbres de Repine

      

    sont Ivan le Terrible tue son fils (1885),

      

    Les Bateliers de la Volga (1870-73),

      

      

      

    et Les cosaques Zaporogues écrivant une lettre au sultan de Turquie (1880-91).

     

    Ilya Repin (1844 - 1930)

    Russian painting of the "Burlaki", or barge-pullers, by Ilya Repin from 1870-73. 

    Pour des générations d'écoliers,

    Les Bateliers de la Volga a longtemps

    représenté le symbole de l'oppression tsariste.

     

     

     

    Fichier:Borodin by Repin.jpg

    Portrait de Borodine, compositieur

     

    Ilya Répine a eu entre autres pour élèves

      

    Isaak Brodsky,

    Nikolaï Fechine,

    Elena Luksch-Makowsky,

    Valentin Serov,

    Konstantin Somov,

    Vassili Porfirevitch Timorev,

    Marianne von Werefkin,

      

    Alexei von Jawlensky.

     

     

     

    Leo Tolstoy, by Ilya Repin

    Portrait de Léon TOLSTOI en paysan

     

     Leo Tolstoy in the forest - Ilya Repin

     

     Leo Tolstoy in the forest - Ilya Repin

     

    flower5

      

    WIKIPEDIA

     

    Portrait of Nadezhda Borisovna Nordman-Severova, 1909 Ilya Repin 

     

    Portrait of Nadezhda Borisovna Nordman-Severova, 1909 Ilya Repin

     

     

     


    Ilya Répine, L'Ukrainienne, 1875,
    huile sur toile,
    Moscou, Musée Pouchkine.

     

    Ilja Repin, Auf der Suche nach Russland (Ilia Répine, à la recherche de la Russie),

    Berlin, Alte Nationalgalerie, 15 août – 2 novembre 2003.

     

    En parcourant les salles de cette exposition, on comprend vite quel fut le parcours du peintre russe Ilia Répine (1844-1930) : c’est a peu près le même que beaucoup d’artistes européens (et non Français) de ses contemporains.

     

     Portrait of Maria Andreeva - Ilya Repin

    Portrait of Maria Andreeva - Ilya Repin

     

    Après une éducation artistique académique dans son pays natal (dans le cas de Répine, à l’Académie de Saint-Pétersbourg) et après avoir exécuté quelques tableaux, le peintre part pour Paris (en l’occurrence en 1874, grâce à l’obtention d’une bourse de l’Académie).

     

    Là, il rencontre l’avant-garde impressionniste et naturaliste qui lui ouvre les yeux devant les nouvelles possibilités artistiques.

     

    De retour dans son pays, il réutilise les « récettes » apprises en France qu’il sait accomoder à son style propre et à des thèmes particuliers issus de l’histoire et du folklore local.

     Reading girl - Ilya Repin

    Cependant, malgré ce schéma prévisible, c’est justement la façon dont ces peintres, et, en ce qui nous concerne, Ilia Répine, marient les innovations parisiennes avec leur savoir-faire et avec des thèmes qui paraîssent exotiques à des Français.

     


    De retour en Russie, Ilia Répine s’attache donc à créer des œuvres dont la technique doit beaucoup à cette jeune peinture française et à Edouard Manet en particulier, mais aussi aux maîtres anciens qu’il a vus à Rome et à Londres (dont Titien et Rembrandt).

     

     

    On y voit une liberté assurée de la touche, une pâte assez épaisse ou, au contraire, la toile laissée vierge et des couleurs très contrastées. L’influence française se voit aussi dans les genres qu’il aborde tout au long de sa carrière.

      

      

    Ce sont des portraits, dont pour une bonne partie de l’intelligentsia de son pays : des écrivains (Tourguéniev, Tolstoï), des musiciens (Rubinstein, Moussorgski), des collectionneurs (son ami et mécène Tretiakov), des scientifiques (Pavlov), des bourgeois et des bourgeoises… 

     

     

     

    des scènes de genre contemporaines, qu’il préfère choisir dans la campagne de la Russie, qui apparaît si intemporelle, plutôt que dans les grandes métropoles ;

    ainsi que des paysages.


    flower5

     

     

    En parallèle, Répine peint aussi quelques scènes de l’histoire russe dont La Tsarine Sophia Alexeievna au couvent de Novodevitchy (1879) est ici exposée. On regrettera à ce propos de ne pas voir plus de ces grandes toiles historiques dont sont montrées quelques études préparatoires : Ivan le terrible et son fils le 16 novembre 1581 (1885) ou Les Cosaques écrivant une lettre au sultan turc (1891).

     

     

     

    Même si elles sont rares dans sa carrière et s'il est dangeureux pour elles de les faire voyager, leur présentation aurait permis l’appréhension d’une facette de l’art du peintre que l'on a sinon du mal à cerner.

     

    repine Portrait Alexey Bogoliubov 1882.jpg

     

    Alexeï Bogoliubov 1882 par Ilya Repine

     

     

     

    Grâce aux textes disposés dans les salles de l’exposition, on comprend tout de même que ces toiles ne sont pas véritablement de grandes machines classiques. Il s’agit plutôt de représentations anecdotiques largement inspirées de la peinture allemande de la même époque.

    Des représentations anecdotiques qu’il faut tout de même savoir lire pour comprendre le drame qui se trame en arrière.

     

    ilia repine the mill at the river veulle.jpg

    Ilia Repine "Moulin sur la rivière Veules"

     

     

     

     

    Cependant, loin de vouloir dépeindre un passé idéalisé de son pays, Répine donne plutôt des critiques camouflées de la politique tsariste de la fin du XIXe siècle.

      

    En effet, dans les années 1880, il se range au côté des réformateurs sociaux pour une démocratisation de la politique russe. Cet engagement se voit d’ailleurs ébranlé en 1905, à la suite du dimanche sanglant, mais connaît un regain d’espoir à la chute du Tsar en 1917, avant la prise du pouvoir des Bolchéviques.

     

    Portrait of E D Botkina by Illya Repin, 1881 Russia

     

    Portrait of E D Botkina by Illya Repin, 1881 Russie

    Cet espoir amène Répine à peindre le portrait du président du gouvernement provisoire Alexandre Kerenski en septembre de cette même année.
    A ce propos, les commissaires de l’exposition se sont attachés à présenter un assez grand nombre d’œuvres datant de la fin de la vie de l’artiste.

     

    Une époque qui paraît moins intéressante due au fait que le peintre soit devenu un « officiel » : entre 1894 et 1907, il est directeur de l’Ecole supérieure près l’Académie des beaux-arts et où il exécute un grand nombre de portraits.  

    Portrait of L P Shteyngel by Ilya Repin, 1895 Russia

    Portrait of L P Shteyngel by Ilya Repin, 1895 Russia

     

     

    Toutefois, ce serait oublier qu’il est toujours un contestataire qui, en accord avec sa volonté de renouvellement de la société russe, représente des thèmes plus politiques comme La Séance du Conseil d’état du 7 mai 1901, le jour du centenaire de sa création (1903), La Dispersion de la manifestation, dimanche sanglant (1905), L’Enterrement rouge (1905-06) ou

     

     

    Ilya-Efimovich-Repin-1876-par Ivan-Nikolaevich-Kramskoy.jpg

     

    Ilya Repine 1876 par Ivan Kramskoï

     

     

    La Manifestation du 17 octobre 1905 (1906) et où, au niveau artistique, il se cherche de nouveaux moyens d’expression : une touche plus libre en peinture et l’emploi du fusain et de la sanguine pour le dessin.
     

     

    ilia repine the mill at the river veulle.jpg

     

    Ilia Repine "Moulin sur la rivière Veules"

     

     

     

    A propos du dessin, il faut noter que l’exposition est agrémentée de nombreux et très beaux dessins et études préparatoires qui permettent non seulement de connaître des œuvres qui ne sont pas exposées ou encore de comprendre le processus créatif de Répine, mais aussi de rentrer plus directement dans son intimité. Ainsi voit-on Maxime Gorki lisant son drame Les Enfants du soleil (1905) dans la maison même du peintre à Kuokkala ou une de ces voisines (vraisemblablement Maria Albertova Fiodorova) Au Clavier (1905).
     

     

     

    Enfin, ajoutons que le musée de Berlin a eu l’idée d’inclure une présentation d’œuvres françaises (Monet, Manet, Renoir…) et allemandes (Menzel, Knaus, Liebermann...) issues de ses propres collections et que Répine a vraisemblablement vues lors de ses déplacements à Paris et à Berlin.

      

    Toutefois, malgré un aspect didactique certain, cette idée paraît faire plutôt remplissage dans une exposition comptant tout de même une centaine d’œuvres mais qui n’arrive pas à remplir à elle seule le premier étage du musée.
     

    site internet : www.smb.spk-berlin.de

     

     

    Atelier-Jules-Cavelier

     

     

    Fin de siècle, Atelier de Jules Cavelier Aux Beaux-Arts de Paris
    et celui d'Ilya Repine à l'Académie impériale des beaux-arts de Saint-Pétersbourg.

     

     

    SOURCES

    D.R.

    La palette et le rêve

     

     

     

     

    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     


      

      

      

      

      

      

    Daniel F. Gerhartz

     

    Né en 1965 à Kewaskum, dans le Wisconsin, où il vit maintenant avec sa femme Jennifer, études à l'Académie américaine des arts de Chicago, Illinois, très influencé par John Singer Sargent, Alphonse Mucha, Nicolas Fechin, Joaquin Sorolla, Carl von Marr, ainsi que de nombreux autres impressionnistes français et américains.

    Dan montre un intérêt particulier pour l'art russe contemporain et les luxueux tissus,   peintres de Nicolas Fechin, Isaac Levitan et Ilya Repine.

     

    4156496_the_moment (700x443, 340Ko)4156496_dfg6 (699x455, 235Kb)

     

     

     

    4156496_Therefore_I_Will_Remember_You (650x541, 441Kb) 

     

     

     

     

     

     

     

     

     



     

     

     



     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    4156496_danielfgerhartz_221 (320x643, 170Ko)4156496_danielfgerhartz_22 (313x643, 172Ko)

     

    4156496_danielfgerhartz_10 (273x698, 180Ko)4156496_danielfgerhartz_101 (341x699, 171Ko)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    1 commentaire
  •  

     

     

     

     

     

    Peinture numérique  - modèle Chloé

     

     

     

     

     Peinture numérique  - modèle Chloé

     

     

     

     

     

     

     

    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    peinture sur plume 635x505

    Ian Davie est un artiste qui peint directement sur des plumes de cygnes. Un travail minutieux qui demande une grande préparation des plumes avant de les peindre. Un beau travail que vous pouvez retrouver sur son site officiel.

    plume oiseau 635x523

     


    peinture plume 635x532

     


    dessins plume 635x546

     

     

     

     

     

    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire