•  

     

    Were any of the older Romanov sisters being "courted" by any boys before they died?

     

    teatimeatwinterpalace a répondu:

    Hello ! Olga being the eldest was more concerned by marriage matters than her sisters, one of her first suitor was the twenty-three-year-old Prince Christopher of Greece and Denmark he fell under the charm of Olga while visiting his sister Grand Duchess Maria Georgievna, His sister´s lady-in-waiting wrote :

     

    " He told me, that he greatly admired the Grand Duchess Olga…and asked me if I thought he had any chance. To me this was nothing very new, as I was accustomed to his short-lived enthusiasms, but this time I decided it would be a very good idea. After endless discussion, we decided to speak to his sister, the Grand Duchess George, and she suggested, ‘Why not try?’ So, having been given a stiff whisky and soda, he started for Livadia that afternoon.

     

    Whilst he was away, we three, the Grand Duchess, Zoia [the Baroness’s daughter] and I, walked about aimlessly. We worked ourselves into a perfect fever of excitement. When we heard the wheels of the car returning we nearly broke our necks trying to get to the door.

     

    I slid down the staircase in my haste but neither I nor anyone else took the least notice of that. He looked pale but dignified.

     

    We imagined he would have returned triumphant with a ring on his finger. Pushing him into the small writing room, we yelled at him, ‘Well?’ He slumped into a chair, and with a bewildered expression said, ‘I don’t know.’ ‘

     

    What do you mean, you fool, you don’t know?’ ‘Well, I don’t.’ Then, when we had ceased insulting him, he told us that the Emperor had been most kind but said firmly, ‘Olga is too young to think of such a thing as marriage yet.”

     

     

     

    An union between Carol of Romania and Olga was considered more carefully, but it didn’t work out because clearly Olga wasn’t attracted to him, Carol also didn’t fell anything for her, at that time she said to Pierre Gilliard ‘ I don’t want to leave Russia.

     

    I’m a Russian and I mean to remain a Russian.’ However Carol was charmed by Maria, and asked her hand but Nicholas refused upon the fact she was too young.

     

    It was for the best Carol wasn’t a gift and they knew it, the girls purposely sunburned their faces during the voyage to Romania so that Carol finds them ugly.  Here is the opinion of his mother Queen Marie :

     

    " When the idea of a marriage between our son, Carol, and Olga, the eldest daughter of the Czar, was proposed, I was more against than for it, because I feared that uncanny illness—hæmophilia—which the women of certain families are supposed to give to their sons. I knew that poor Alix had given this illness to her heir, and I dared not face such a risk for our family.

     

    Gladly would I have welcomed one of Nicky’s daughters, had it not been for this, as, besides the ties of affection, it was a most flattering proposal, especially as it had been brought forward by the Russian side.”

     

     

     

     

    Alexander of Serbia exchanged letters with Tatiana, it is said he was quite smitten by the second daughter of the Tsar.

     

     

     

     

    The English side, Prince Arthur son of Prince Arthur Duke of Connaught, visited Russia in 1911, the British ambassador’s daughter noticed that his visit was ’ secretly to look at the Emperor’s daughter. ’ We know nothing about this meeting, or the impression for both of them.

    Their cousin Louis Mountbatten fell in love with Maria and kept her photograph on his bedside all his life, who knows what would have happened if the Revolution didn’t broke out ? He was quite loved by his cousins, but I don’t think Maria had the same level of love than Dickie.

    Of course Edward, the Prince of Wales who was 1 year older than Olga was mentioned but nothing serious came out.

     

     

     

     

    The Russian side Prince Ioann Konstantinovich had a soft spot for Olga, he was very sad when he realised that he couldn’t marry her. But he had a happy marriage with Helena of Serbia, short but happy.

    Grand Duke Dmitri Pavlovich was once considered as a prospective husband for Olga but his behaviour made him fall from the grace of Alexandra.

    Alexandra was horrified when Maria Pavlovna proposed her second son, Boris, as a possible future husband for Olga, she wrote :

    ’ to give over a well used half worn out, blasé young man to a pure, fresh girl, 18 years his junior, & to live in a house in which many a woman has ‘shared his life’… An inexperienced girl would suffer terribly, to have her husband 4th, 5th hand or more.’

     

     

    Boris of Bulgaria, Adalbert of Germany, Peter of Montenegro were also names which were circulated at that time.

    • • •

    We know that the three eldest developed strong attachment over few officers. Olga nursed an innocent passion for a junior officer on the Standard, Pavel Voronov, it seems he shared her feelings, but it was doomed from the beginning and he married Olga Kleinmikhel. Olga wrote in code in her diary : ‘T. was there with my S [Voronov]. In the end he is S. to me, for the bride [has] the rest of him, but for me [he is] S.’ Here is a young and older Olga with Voronov

     

     

    Then she grew, as a nurse, an attachment to Dmitri ‘Mitya’ Shakh-Bagov, she often wrote about ‘Mitya’ in her diary and I. Belyaev wrote :

    ' The Grand Duchess Olga Nikolaevna had her very own ‘protégé’ : the sick young ensign from Yerevan - Shakh-Bagov, very sweet and shy like a girl. It was obvious that he was utterly in love with his nurse. His cheeks burned with a bright flame whenever he looked at Olga Nikolaevna.’

    Meanwhile Tatiana had fallen for Dmitri Malama a Kuban Cossack, Alexandra had a special affection for him and she wrote

    ‘My little Malama came for an hour yesterday evening…Looks flourishing more of a man now, an adorable boy still. I must say a perfect son in law he w(ou)ld have been – why are foreign P(rin)ces not as nice?”. Tatiana also had another suitor Boris Ravtopulo he was hooked by her but never had the courage to tell her his feelings. ‘

    He fought for the White Army after the Revolution broke out and was killed in 1919. It seems that she had another love interest in Vladimir Kiknadze. Here she is with Malama :

    As for Maria she felt affection for Nicholas Demenkov, she openly talked of her crush to her father, she’d even sign her letters ‘Mrs. Kolya Demenkov.’, Alexandra called him  ‘Marie’s fat fellow’.

    At leas they lived the early stage of love. Nicholas and Alexandra wanted to take things slowly, World War I put a brake to any marriage prospects. Moreover they were so close that I think they cherished the fact that they could ‘keep’ their daughters with them.

     

    In my opinion they would have never push their daughters into a loveless marriage nor a dynastic marriage that could have been unhappy, maybe I’ve an utopian view on the subject but despite many people think Alexandra wasn’t a snob and cold hearted..

     

     

     

     

     Étaient l'une des plus anciennes sœurs Romanov étant "courtisé" par tous les garçons avant leur mort?







    teatimeatwinterpalace un répondu:

    Bonjour! Olga étant l'aîné était plus préoccupé par les questions de mariage que ses sœurs, une de son premier prétendant était le vingt-trois ans, le prince Christophe de Grèce et le Danemark, il tombe sous le charme d'Olga alors qu'il visitait sa soeur Grande-Duchesse Maria Georgievna, Son sister's Dame de compagnie a écrit:





    "Il m'a dit, qu'il admirait la grande-duchesse Olga ... et m'a demandé si je pensais qu'il avait une chance. Pour moi, ce était rien de très nouveau, comme je avais l'habitude de ses enthousiasmes de courte durée, mais cette fois je ai décidé qu'il serait une très bonne idée. Après d'interminables discussions, nous avons décidé de parler à sa sœur, la grande-duchesse George, et elle a suggéré: «Pourquoi ne pas essayer?» Ainsi, après avoir été donné un whisky raide et de soude, il partit pour Livadia que après-midi.




    Alors qu'il était absent, nous trois, la Grande-Duchesse, Zoia [la fille de la baronne] et moi, marchait sans but. Nous nous avons travaillé dans une parfaite fièvre d'excitation. Lorsque nous avons entendu les roues de la voiture de retour nous avons presque cassé le cou en essayant de se rendre à la porte.




    Je ai glissé dans l'escalier dans ma hâte, mais ni moi ni personne d'autre a pris le moins de ce préavis. Il était pâle, mais digne.




    Nous avons imaginé qu'il aurait retourné triomphant avec une bague à son doigt. Le poussant dans la petite salle de rédaction, nous lui a crié: «Eh bien?» Il se laissa tomber sur une chaise, et avec une expression perplexe dit: «Je ne sais pas. ''




    Qu'entendez-vous, imbécile, vous ne savez pas? »« Eh bien, je ne sais pas. »Puis, quand nous avions cessé de l'insulter, il nous a dit que l'Empereur avait été plus aimable mais a dit fermement,« Olga est trop jeune pour penser à une telle chose que le mariage encore. "









    Une union entre Carol de Roumanie et Olga a été jugé plus attentivement, mais il n'a pas fonctionné parce clairement Olga ne était pas attirée par lui, Carol n'a pas non plus quelque chose est tombé pour elle, à ce moment-elle dit à Pierre Gilliard «Je ne veulent pas quitter la Russie.




    Je suis un Russe et je veux rester un russe. «Toutefois Carol a été charmé par Maria, et a demandé sa main, mais Nicholas refusé sur le fait qu'elle était trop jeune.




    Il était pour le mieux Carol ne était pas un cadeau et ils le savaient, les filles volontairement leurs visages brûlés par le soleil pendant le voyage en Roumanie, afin que Carol trouve laids. Voici l'avis de sa mère la reine Marie:





    «Quand l'idée d'un mariage entre notre fils, Carol, et Olga, la fille aînée du tsar, a été proposé, je étais plus contre que pour elle, parce que je craignais que étrange maladie-hémophilie, qui les femmes de certaines familles sont censé donner à leurs fils. Je savais que ce pauvre Alix avait donné cette maladie à son héritier, et je ne osais pas faire face à un tel risque pour notre famille.




    Volontiers je ai accueilli l'une des filles de Nicky, ne eût été pour cela, que, outre les liens d'affection, ce était une proposition plus flatteur, d'autant plus qu'elle avait été présentée par la partie russe. "















    Alexandre de Serbie échangé des lettres avec Tatiana, on dit qu'il a été très frappé par la deuxième fille du tsar.















    Du côté anglais, Prince Arthur fils du prince Arthur duc de Connaught, a visité la Russie en 1911, la fille de l'ambassadeur britannique a remarqué que sa visite était «secrètement à regarder la fille de l'empereur. «Nous ne savons rien au sujet de cette réunion, l'impression ou pour les deux.

    Leur cousin Louis Mountbatten tombé en amour avec Maria et a gardé sa photo sur son chevet toute sa vie, qui sait ce qui serait arrivé si la révolution ne avait pas éclaté? Il a été très aimé par ses cousins, mais je ne pense pas que Maria avait le même niveau d'amour que Dickie.

    Bien entendu Edward, le prince de Galles, qui était de 1 an de plus que Olga a été mentionné, mais rien de grave est sorti.















    La partie russe prince Ioann Konstantinovich avait un faible pour Olga, il était très triste quand il a réalisé qu'il ne pouvait pas l'épouser.

    Mais il fait, par la suite, un mariage heureux avec Helena de la Serbie, à court mais heureux.

    Grand-Duc Dmitri Pavlovitch était autrefois considéré comme un futur mari pour Olga mais son comportement a fait tomber de la grâce de Alexandra.

    Alexandra était horrifiée quand Maria Pavlovna proposé son deuxième fils, Boris, comme un possible futur mari pour Olga, elle écrit:


    »Pour donner plus d'un, jeune homme blasé bien utilisé moitié usé à un pur, fille frais, 18 années sa cadette, et de vivre dans une maison dans laquelle beaucoup une femme a« partagé sa vie »... Une fille inexpérimentée souffrirait terriblement , d'avoir son mari 4e, 5e main ou plus. '









    Boris de Bulgarie, Adalbert de l'Allemagne, Peter du Monténégro ont également des noms qui ont circulé à l'époque.

    • • •

    Nous savons que les trois aînés ont développé un fort attachement plus quelques officiers.

     

    Olga nourri une passion innocente pour un officier subalterne sur le Standard, Pavel Voronov, il semble qu'il partageait ses sentiments, mais il était condamné dès le début et il épouse Olga Kleinmikhel.

     

    Olga a écrit dans le code dans son journal:

     

    «T. était là avec mon S [Voronov]. A la fin il est S. pour moi, pour la mariée [a] le reste de lui, mais pour moi [il est] S. «Voilà un jeune et plus avec Olga Voronov









    Puis elle a grandi, comme une infirmière, un attachement à Dmitri Mitia 'Shakh-Bagov, elle a souvent écrit sur' Mitia 'dans son journal et I. Belyaev a écrit:


    «La grande-duchesse Olga Nikolaïevna avait son propre« protégé »: le jeune enseigne malade de Erevan - Shakh-Bagov, très doux et timide comme une jeune fille. Il était évident qu'il était totalement en amour avec sa nourrice. Ses joues brûlées par une flamme brillante quand il regarda Olga Nikolaïevna '.

    Pendant ce temps Tatiana était amoureuse de Dmitri Malama un des Cosaques du Kouban, Alexandra avait une affection particulière pour lui et elle a écrit


    «Mon petit Malama venu pour une heure hier soir ...

    On dirait plus florissante d'un homme maintenant, un garçon adorable encore. Je dois dire un fils parfait dans la loi, il w (ou) ld ont été - pourquoi sont P étrangère (rin) des CES pas aussi bien ". Tatiana avait aussi un autre prétendant Boris Ravtopulo il a été accroché par elle, mais jamais eu le courage de lui dire ses sentiments. '

    Il se est battu pour l'armée blanche après la Révolution a éclaté et a été tué en 1919. Il semble qu'elle avait un autre intérêt d'amour à Vladimir Kiknadze. Ici, elle est avec Malama:



    Quant à Maria, elle avait de l'affection pour Nicholas Demenkov, elle parlait ouvertement de son émotion, à son père, elle avait même signer ses lettres de Mme Kolya Demenkov. ', Alexandra a appelé «gras compatriote de Marie».



    Au LEA ils vivaient le stade précoce de l'amour. Nicolas et Alexandra voulaient prendre les choses lentement, la Première Guerre mondiale a mis un frein à toutes les perspectives de mariage.

     

    En outre, ils étaient si près que je pense qu'ils chérissaient le fait qu'ils ne pouvaient «garder» leurs filles avec eux.




    À mon avis, ils ne auraient jamais pousser leurs filles dans un mariage sans amour ni un mariage dynastique qui aurait pu être malheureux, peut-être je ai une vue utopique sur le sujet mais en dépit de beaucoup de gens pensent qu'Alexandra était hautaine et  snob, Tsarina comprenait ses Filles, et savaient que ces mariages n'auraient jamais été heureux, comme son propre mariage, son Amour profond pour Nicolas II.

     

     

     

     

    « Merab Gagiladze - Мераб Гагиладзе Une fenêtre ouverte sur le génie artistique d'ILYA REPINE »
    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :